Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent

La semaine de la mobilité se déroule du 16 au 22 septembre et la mobilité est mise à l’honneur ! Vous avez envie d’utiliser un engin électrique pour vos petits déplacements, mais vous ne savez pas lequel choisir ? Retrouvez ici toutes les infos, choisissez votre engin et déplacez-vous autrement dès maintenant !

 

Il y a des tas de bonnes raisons de vouloir utiliser un engin électrique : bouger plus, diminuer l’utilisation de la voiture, améliorer son trajet maison-boulot… Mais lequel choisir ?

 

  • La star : la trottinette électrique

C’est le moyen de déplacement électrique le moins coûteux, avec des modèles disponibles dès 100 € ! Charger sa batterie prend entre 2 et 12 heures et vous disposerez de 20 à 40 km d’autonomie, en fonction de votre poids et du profil de votre trajet (montées, etc.). En ville, elle se faufile partout et se range facilement, ce qui ajoute encore à sa popularité.

 

  • Le vélo électrique

En fonction du modèle, le vélo électrique vous coûtera entre 1 000 et 3 000 €, montant qui peut être financé par un prêt vélo. Les batteries doivent être remplacées tous les 4 ans en moyenne. Bon à savoir : si vous vous rendez au travail avec un vélo électrique, vous avez droit à une indemnité kilométrique ! Parlez-en avec votre employeur.

 

  • Le gyropode et le hoverboard

Il s’agit d’une plateforme à 2 roues dotée d’un stabilisateur et d’un guidon. Il permet de se déplacer jusqu’à 20 km/h et offre une autonomie de 30 à 40 km. Le coût est assez important. Il existe des versions « mini », appelées hoverboards : ils sont plus légers, mais n’ont pas de guidon. On trouve des hoverboards autour de 500 €, jusqu’à 2 000 € ou plus.

 

  • La gyroroue ou  « onewheel »

Elles peuvent atteindre, voire dépasser, les 40 km/h. Leur utilisation en Belgique est réglementée : on peut l’utiliser soit sur la chaussée à une vitesse max. de 18 km/h (comme un vélo), soit sur le trottoir à la vitesse max. de 6 km/h (comme un piéton). On trouve des gyroroues à partir de 600 €, jusqu’à 2 000 € ou plus.

 

  • La législation belge

Désormais, la loi reconnait l’existence d’une nouvelle catégorie de véhicules appelée « engins de déplacement ». 
Ces engins se divisent en 2 groupes : « Engin de déplacement non-motorisé » (par ex. : patins à roulettes, trottinette, skateboard, vélo …) et « Engin de déplacement motorisé » (par ex. : trottinettes électriques, vélos électriques, gyropode, hoverboards, gyroroue, …).

Pour conduire un « engin de déplacement » :

- le port du casque n'est pas obligatoire ;

- il ne faut pas de permis de conduire ;

- il n'y a pas d'âge minimal ;

- il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance (mais il est recommandé d’avoir au moins une assurance RC !) ;

- une immatriculation n’est pas nécessaire.

 

Chez Cetelem, nous savons que l’achat d’un vélo ou d’un autre moyen de transport alternatif peut peser sur le budget. C’est pourquoi, chez Cetelem, le Prêt Mobilité est entièrement dédié au financement des moyens de transport alternatifs, électriques ou non. Vous faites vos démarches en ligne et à un super tarif ! Simulez votre prêt maintenant. Plus d’infos.

Type de crédit : prêt à tempérament.

 

Découvrez aussi : NOUVEAU, Cetelem lance le prêt voiture électrique àpd 1,49 % TAEG !

 

Nous vous partagerons également d’autres informations régulièrement sur notre page Facebook et Youtube, notre blog et dans notre newsletter.

Prenez soin de vous et de vos proches !