Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent

Les escrocs font preuve de plus en plus de créativité pour vous arnaquer en ligne et vous subtiliser de l’argent. Heureusement, vous pouvez les repérer en vérifiant certaines informations. On vous explique dans cet article à quoi il faut faire attention !

En 2021, en Belgique, les arnaques en ligne se sont montées à 25 millions d’euros, soit en moyenne 507 euros par personne arnaquée. 56 % des Belges ont été victimes de tentatives de fraude, heureusement pas toujours réussies.
Les escrocs font preuve de plus en plus de créativité pour vous arnaquer en ligne et vous subtiliser de l’argent. Heureusement, vous pouvez les repérer en vérifiant certaines informations. On vous explique dans cet article à quoi il faut faire attention !

 

  • Comment fonctionnent les arnaques au crédit ?

Vous recevez une offre de crédit très alléchante par e-mail ou sur les réseaux sociaux ? Méfiance ! Il est possible que des escrocs essaient de vous soutirer de l’argent. Ils ratissent très large et contactent beaucoup de monde en espérant tomber sur des personnes qui ont besoin d’argent mais ont des difficultés à en obtenir (parce qu’elles sont sur liste noire, par exemple). Mais n’importe qui peut se faire avoir.

Les arnaqueurs vous promettront de l’argent sans que vous ne deviez fournir de preuves de votre solvabilité ou de vos revenus. Et ils accepteront votre demande dans un délai très rapide. À ce moment-là, ils vous demanderont de leur verser certains montants pour couvrir les frais. Si vous payez, ils disparaissent, et vous ne revoyez jamais votre argent, ni bien sûr les sommes que vous souhaitiez emprunter.

 

  • Comment repérer les arnaqueurs ?

Plusieurs indices doivent vous alerter :

- On vous a contacté directement en message privé sur les réseaux sociaux

- Le message était rédigé dans un français ou un néerlandais approximatif (beaucoup d’arnaqueurs sont à l’étranger et ne maîtrisent pas complètement notre langue)

- On ne vous a pas demandé de preuve de revenus, on ne vous a pas posé de questions sur votre situation financière

- L’offre a l’air trop belle pour être vraie

- Et surtout, on vous demande de payer des sommes (frais de dossier, etc.) avant de vous avoir versé l’argent du prêt, ce qu’aucune banque ne peut faire.

 

Si vous avez des doutes, la première chose est de contrôler si votre prêteur se trouve sur la liste des prêteurs agréés ou sur le registre des intermédiaires en crédit à la consommation 
Les listes sont tenues à jour régulièrement, donc ne faites jamais confiance à quelqu’un qui ne s’y trouve pas.

 

En outre, il existe une liste des entreprises irrégulièrement actives sur le territoire belge, parmi lesquelles des prêteurs non agréés. N’hésitez pas à la consulter également, et à boycotter ces entreprises.

 

Si la personne qui vous a contacté prétend travailler pour une banque bien connue, mais a utilisé des méthodes qui vous semblent bizarres (comme vous demander de l’argent avant de vous verser la somme), n’hésitez jamais à contacter le siège de la banque pour leur en parler.

 

  • J’ai été arnaqué, que faire ?

Si vous êtes victime d’une arnaque, contactez votre bureau de police local pour porter plainte.

 

Chez Cetelem, nos conseillers sont toujours à votre disposition pour vous aider en cas de doutes ou de questions sur le crédit. N’hésitez pas à nous contacter.

 

Lisez aussi: quel prêt choisir pour financer vos travaux de rénovation ?