Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent

Rembourser un crédit avant son échéance prévue peut éventuellement entraîner des indemnités, appelées plus communément frais de remploi, que vous devrez payer.

La loi est différente si votre contrat a été conclu avant ou après 2010.

 

Pour un contrat conclu avant 2010, c’est le montant emprunté qui déterminera votre indemnité à payer. Si le contrat est inférieur à 7.500 €, l’indemnité ne pourra excéder deux mois du coût total du crédit. S’il est supérieur ou égal à 7.500 €, elle passera à trois mois maximum.

 

Pour un contrat conclu après 2010, c’est le délai entre le remboursement anticipé et la date de fin du contrat qui déterminera l’indemnité à payer. Avec un délai supérieur à 1 an, l’indemnité ne pourra dépasser 1 % du montant remboursé en capital. Si le délai est inférieur à 1 an, elle s’élèvera alors à maximum 0,5 %.

 

Ceci s’applique si vous remboursez anticipativement la totalité de votre crédit. Lorsque vous ne remboursez qu’une partie, l’indemnité de remploi est calculée sur le capital que vous soldez.

 

Lisez aussi : de quels documents ai-je besoin pour effectuer un remboursement anticipé de mon prêt ?